DAFORT

 

 


Dernière mise à jour : 7 mars 2016

Bilan des réalisations sur place… Financement de la construction de classes… Achats de fournitures scolaires… Paiement des salaires des professeurs… et aussi les visites aux amis et à la famille… etc…


La nouvelle maternité financée par les femmes de Dafort en France :

Reportage de Traore Hamara

≠≠≠≠≠

Mars 2016. La construction est achevée !

≠≠≠≠≠

.

Plan maternité de Dafort

 

 

 

 


 Décembre 2013 : Reportage photographique de Tamboura Coundou

 

 

=====

Dans le champ familial à SALI GUIDE, mon demi frère PAPIS TAMOURA

et la femme de mon frère DAGA DIOP, et moi en baskets

=====

 

Le troupeau vient d'arriver au pâturage, traversant le marigo de l'Est en Ouest,

côté maison SIDI KANDE 

=====

 

BAKARY SEIBANE, le retraité courageux, se bat avec les oiseaux à Dafort Rolé

=====

 

Dans la maison familiale, avec le frigo électrique

Dafort 1905 / 2013 électricité

=====

 

Mamie Djénéba, le sceau rempli d'épinards

=====

 

Le papa de Mama Djénéba, ancien combattant, soldat SILLY TAMBOURA casa Sénégal

et son ami MOHAMEDI SISSOKHO sur le MISSIDI KORA

=====

 

À l'approche de NOUAKCHOTT, à la prière du coucher du soleil, sur le sable.

=====

 

=====

J'ai trouvé cette arbre insolite dans le désert plein de cailloux, à Dafort Khoré.
=====

+++++

Le jour des élections législatives au bureau N°2, à la mairie de Dafort.

Les gens attendent sagement, avec le visage grave.

 

 

 

=====

Le paysage mauritanien sur le chemin du retour vers NOUAKCHOTT.

Région de Brakna

 

 

 

Reportage photographique : Tamboura Coundou

 


Quelques jours après le retour de Tamboura, j'ai eu le passage du Père-Noël à la maison :


Merci Tamboura !


Septembre 2013 : Photos de Koundou Soumare

                                                 

                                                

                          Quelques dirigeants de l'école Fallah de Dadort

 

                                                

                                      Le directeur de l'ecole "Fallah"  de Dafort

                                                     

                                                     Un enseignant de l'ecole fallah

                                                   

                             Coulibaly Boudiogoda, le surveillant de l'ecole

                                                  

Le jeune garçon qui est au tableau, c'est Moisse TRAORE

...

 

 

Mai 2013 : Photos de Hamara Traore 

Les élèves de la classe de 3e

 

                                   

 

 


1er octobre 2012. Notre Président et ami Tamboura Coundou est revenu de Dafort avec un joli reportage sur son séjour au village, pendant les fêtes de l'Aïd.

 

 

 

  Le jour de l'Aïd à Dafort, 2012. De face, ma cousine Khoumba Abou.

Le petit parisien (en jaune) en vacance à Dafort, est en méditation.

 

  Jour de l'Aïd. La dame à gauche est Hadaa Bri Kamara, une femme autodidacte.


 

Le retraité au chapeau noir et jaune, du “Bon Marché” de Paris, en route pour la prière de l'Aïd.


 

Un des doyens de Dafort, Sillyma Bakary Diarra, né en 1917.

La prière de l'Aïd est terminée, le grand gaillard en bleu est Ka Bou Diomba.

… 

  

Encore la sortie. En bleu, Monsieur Ka Bou Diallo, chauffeur grutier à la retraite, de la société “mi ferma”

… 

  

Toujours la sortie de la mosquée. 
… 


Notre centre de santé moderne. À sa tête, le Docteur Waiga. 

… 


Monsieur Carlos, un Espagnol qui est venu visiter son collègue Demba Bakary Soumaré.


Oumarou Fodé Cissé, le derce de vendredi, un des élèves de Ma Diarro Tandigoura

Le jour de la pluie ! Cet endroit, jadis, était bordé d'arbres géants. Parmi ces arbres, il y avait un arbre qui s'appelait Dafoor en Arabe, avec sa faune : des guépards, des lions et des gazelles.


2 novembre 2012

 Deuxième partie du reportage :

 …

Tamboura Coundou en photo, dos à la mosquée, le jour de l'Aïd.



Tamboura Coundou en photo, dos à la mosquée, le jour de l'Aïd.

 

Groupe de jeunes en fête dite “fédé”.

Mariage de Brahim Mandjou Cissé

 …

 

À Paris, le jour de l'Aïd 2012, papa Tamboura 

 …

Papa Tamboura et ses petites filles. De gauche à droite : Aissata, Djénéba , Myriam), pour l'Aïd 2012 à la maison. 

 …

 

Mama Djénéba, ses petits enfants et le bébé Isakha, 4 mois. 

 …

 

Aissata, Djénéba et leurs grand mère, lors de l'Aïd 2012.

 …

Ce jour là, Silly doit se présenter comme un garçon normal !

 …

 

Aissata dans son salon.

 …

 

Papa Tamboura et sa petite fille Djénéba.

 …

 

Djénéba au salon de l'agriculture, porte de Versailles, 2011.

 

Merci à tous au revoir. Tamboura Coundou.

 


Et pour finir, Jean-Luc Maréchal, à l'ordinateur, entrain de mettre les photos en ligne sur le Forum !


7 mai 2012

30 Euros :

C'est la somme qu'a donné une dame.

Avec cette somme, l'AEACD va  payer l'eau potable pour tous les enfants des écoles de Dafort,

et cela, pour toute l'année scolaire ! 

Un grand merci à Sibèle ! 

29 juin 2011 : Notre président Tamboura revient de vacances à Dafort, et nous a ramené un reportage sur les travaux en cours !  Je vous le laisse apprécier, avec ses commentaires.


             30 juin 2011 : Les travaux obligatoires appelés “bilindé” par certaines catégories d'âge.  Je suis obligé d’être présent, sinon j'ai une amende de 2000 ouguiyas ! (5,1 €)…

… … …

… … …
             On s'active dans le mortier, au son des tam-tams !

… … …

   Le mortier est découpé et envoyé sur le toit du bâtiment.

… … …

Le soleil est ardant et les hommes aussi !

… … …

Les tam-tams résonnent. 40 à 60 hommes s’activent pour finir le bâtiment en 30 minutes…

… … …

Deuxième coulage d'un autre bâtiment avant l'hivernage.

… … …

14 juin 2011 : La sortie des classes pour la récréation.

Les enfants se rendent chez eux pour se rafraîchir et goûter, puis ils retournent à l'école.

 
 
 
… … …

Un bâtiment de la coopération Italienne devenu un atelier de confection

  de soudure de grillage, ainsi que plein d'autres activités artisanales.

… … …

Photos de l'école Al Fallah Dafort, le 14 juin 2011

… … …

Les enfants sont de sortie pour un quart-d'heure pour me saluer.

… … …

Les enfants sont contents !

… … …

La classes des grandes filles et garçon. Certains, au nombre de 31, ont passé l’examen d'entrée en 6e

… … …

Photos de l'école.

… … …

Photos des élèves.

… … …

Photos des élèves.

… … …

Photos de classe des 4e

… … …

Cet arbre a plus de cent ans. Il s'appelle “sékhéné”. Dans les années 80, il était sur une termitière.

… … …

Un retraité du Bon-Marché c’est mis au jardinage : il y a des bananes, des citrons, des mangues et d'autre fruits.

Il s’appelle Coulibaly Demba.

… … …

Le 19 juin 2011 : Kermesse des enfants de Bakel.  

Les filles voulaient ressembler à leurs arrière-grand-mères, des  beautés angéliques !

… … …

La beauté féminine des anciennes générations. 

… … …

Les derniers chevaux de Dafort : on n’en compte plus qu'une dizaine dans toute la ville.

Naguère, on comptait jusqu’à 600 chevaux d’une race très ancienne :

Les moresch.

… … …

… … …

L'homme le plus âgé de Dafort :

Il s'appelle Djadjé Waoundé Kamara. Il est surtout sympathique, il a bon pied et bon œil !

 … … …


Un Dafortais nous a contacté sur le forum. Avec son autorisation, je transcris ici ses idées et propositions ! 

Nom et Prénom     : Camara Daba

Date et lieu de Naissance : 31/12/1977 à Nouakchott

Situation matrimoniale : Marié

Nationalité : Mauritanienne

  Contributions de Camara Daba Seydi Boubou - camaradaba2006@yahoo.fr

Le 7 avril 2011

C'est avec un grand plaisir que j'ai découvert cette association de mon village Dafort. Je m'associerai à vous dans toutes vos activités économiques, culturelles… Je pourrai vous appuyer sur les aspects techniques, j'ai une longue expérience du développement local et je pourrai mettre à profit mon expérience du développement, sans contrepartie. Vous pouvez m'appeler sur ce numéro : Comptable à la Société des aéroports de Mauritanie (SAM) 0022244592269

 20 avril 2011

Si je prends mon congé annuel prévu en juin 2011, je serai dans mon village pour discuter avec les élèves de Dafort, pour les encourager à étudier et à redoubler d’efforts.

Pour éradiquer l'analphabétisme à Dafort, c'est bien possible avec le concours de tout le monde sans exception, il faut organiser des journées culturelles au village, sur les effets néfastes de l'analphabétisme. Nous développerons Dafort avec des efforts et l'union dans les esprits

Avec beaucoup de rencontres culturelles, nous développerons Dafort, main dans la main, ça va aller pour le bien être de Dafort. Je félicite le Président de l'AEACD pour ses efforts pour le développement du village, ce sont  des initiatives à encourager

L'analphabétisme est la source de tous les problèmes que nous rencontrons à Dafort. Unissons nous pour le développement de Dafort. Le développement suppose qu'il faut beaucoup travailler, laissons de côté nos différences, œuvrons pour le dével